01.44.20.40.00            standard@ascott-associes.com              
  

 

 

L'activité de fusion-acquisition en pause ?

Posté le : 21/04/2020

Les évènements de ces dernières semaines ne sont pas sans conséquence sur l’activité de Fusion-Acquisition.

Si les dossiers très avancés, ceux qui sont en phase quasi-finale, vont sans doute aller jusqu’au closing et donc terminer par une conclusion positive, la plupart des autres dossiers sont provisoirement à l’arrêt. Vincent Juguet, Président de la CNCEF Entreprise - AFITE fait le point sur les activités de financement et de M&A durant la crise sanitaire et analyse les potentiels qui s’offrent aux conseils. La raison principale en est, avant tout, le manque de visibilité sur les prochaines semaines/mois.

“Or, nous savons tous que les opérations de cessions/acquisitions d’entreprises ont besoin de visibilité et de confiance pour qu’elles puissent aboutir.” explique le Président de la CNCEF Entreprise-AFITE. Coté entreprises, leur état de « santé » aura sans doute évolué et, malheureusement pour certaines d’entre elles, se sera dégradé. Le « trou d’air » d’activité va peser sur leurs résultats et en conséquence sur leurs fonds propres.

Toutefois, elles n’auront rien perdu de leur savoir-faire, de leur capacité à répondre aux besoins de leur marché, aux attentes de leurs clients. Mais pour repartir, il lui faudra des sources de financement. “Encore faudra-t-il trouver les financements adaptés à leurs besoins, qui ne pénaliseront pas trop leurs capacités futures de développement et le moins possible, leur équilibre actionnarial. Plus que jamais, le chef d’entreprise va avoir besoin de conseils professionnels, qui lui permettront de trouver ces financements.

Frapper aux bonnes portes, approcher les bons interlocuteurs, présenter le dossier qui répondra aux questions des financeurs et/ou investisseurs sont autant de raisons de faire appel à de véritables professionnels. Sans parler du temps gagné pour le chef d’entreprise qui pourra rester pleinement opérationnel pour réussir sa reprise d’activité. De même les acheteurs, déjà bien présents en 2019, seront encore plus actifs en 2020 et 2021. Des opportunités vont se présenter et des cédants seront au rendez-vous.

“En effet, si les valorisations peuvent baisser pour les sociétés qui bénéficiaient de multiples très alléchants voire « anormaux », il n’en a pas été de même pour les small et les mid cap, dont la plupart des valorisations étaient restées très raisonnables.” explique Vincent Juguet. “Aux conseils professionnels, connaissant bien leurs clients, chefs d’entreprise, d’être actifs et surtout force de proposition . Car c’est bien dans les moments difficiles, où l’on doit se mobiliser sur l’essentiel, que les chefs d’entreprise vont avoir besoin de nos services.” espère t-il.